Festival ô Festival !

"On n'a jamais voulu de moi. On a toujours eu peur de moi. Parce que je n'étais pas désiré. Parce que je suis une erreur de la nature. (...) "

Voilà comment commence "mon" monstre sacré et souffrant. Qui fera partie de nos "Figures de Proue", initiées lors de la tournée au Québec grâce à Myriam Pellicane. Ici en compagnie de Don Fabulist en grand prêtre et de Matthieu Epp au didjeridoo notamment.

Nos "Figures de Proue" feront l'ouverture du festival des Arts du Récit en Isère le 6 mai, dans la chapelle baroque!

"Antre[s]" et "Celle qui avait une plume" seront aussi du festival, avec mes spectacles pour enfants.

Je suis ravie! Comme un ravi est un fou... 

Quel joli mois de mai!

 

 

Agenda

  • 08/07/2017

    Antre[s] au Festival du Conte de Chiny
  • 23/05/2017

    "Ivan en de Wolf" dans une école de Chimay
  • 20/05/17

    Contes pour tout-petits à partir de 6 mois à la bibliothèque d'Anderlecht.
  • 11/05/17

    "Celle qui avait une plume" au Festival "Les Arts du Récit " en Isère à Grenoble
  • 08/05/17

    Antre[s] au Festival "Les Arts du Récit" en Isère à Grenoble
  • 07-16/05/17

    Récitals et contes pour enfants au Festival "Les Arts du Récit" en Isère à Grenoble
  • 06/05/17

    "Figures de Proue" pour l'ouverture du Festival "Les Arts du Récit" en Isère à Grenoble, grâce à Myriam Pellicane, suite à la tournée au Québec, avec Matthieu Epp et Don Fabulist

Mon "poème" du mois de mai...

Vous retrouverez tous mes poèmes dans l'onglet "Ecrits"

9# Me libérer

Me libérer.

Me libérer de vous. Me libérer de toi.

Mais d'abord, me libérer de moi.

JE ME libère pour partir.

Pour m'envoler.

Pour que mon désir tyrannique ne m'enchaîne plus au sol.

M'envoler parce que le monde m'appelle. Parce je veux me fondre dans le paysage.

Caméléon je suis.

Parce qu'on me confond toujours avec quelqu'un d'autre. Parce que je suis invisible déjà. Depuis toujours.

A côté de quelqu'un d'autre, je disparais. Tu ne me vois plus.

Parce que moi, je n'insiste pas. Si tu préfères du clinquant, du minaudant, c'est ton histoire. Je ne me soumettrai pas. Je suis de la nuit. De la pénombre. De la lune.

Je n'essaierai pas de te séduire. Parce que séduire c'est se mettre à la merci. Et j'ai déjà donné.

Solitaire, de toujours. Misanthrope. Et sans attaches - oh je voudrais oui je voudrais tant parfois, comme si ça empêchait de souffrir, pfffff.

Mais je peux aussi m'évanouir dans le brouillard de mes rêves. Bien plus vite que tu ne le crois. Et bien plus soudainement. Fais moi confiance: bien plus soudainement.

 

Julie Boitte | avril 2017